Je compense
Je m'engage

Je m'engage

Mission 1.Consommation

Défi 1 . Favoriser l'utilisation d'une bouteille d'eau réutilisable (27,20kg de CO2/an)*

Quelques trucs sages pour relever le défi :

  • Avoir une bouteille réutilisable à l'école et lors de ses activités récréatives
  • Identifier sa bouteille à son nom
  • Conserver une cruche d'eau au régrigérateur

Défi 2 . Privilégier l'achat de produits frais locaux(110kg de CO2/an)*

Quelques trucs sages pour relever le défi :

  • Cuisiner en fonction des produits frais locaux de saison
  • Manger des fruits et des légumes produits à l'intérieur d'un rayon de 100 km
  • Substituer les collations transformées par des produits frais locaux
  • Acheter les légumes et les fruits de saison en regardant les étiquettes à l'épicerie, en se les procurant directement d'une ferme ou d’un marché local ou en s’abonnant à un panier bio

Allons plus loin...

Lire en GES pour agir en saGES signifie d’abord se poser certaines questions clés : de quoi est fait l’objet ou le service que je consomme? Plastique, métal, verre, papier, d’origine végétale, animale ou autre?

Déjà, sur la base de ces précieuses informations et en allant voir « sous l’iceberg », la consommation nous révèle des indices fort précieux pour amorcer notre enquête GES! De quelles matières est fait ce que nous consommons? S’agit-il d’une matière stable ou extraite dans des conditions particulières? Savons-nous s’il y a des résidus issus de cette extraction ou transformation? Est-elle un composite qui a nécessité l’utilisation de plusieurs matières?

Et puis, quelle autre matière a été nécessaire même au préalable pour créer cet objet ou pour offrir ce service? Il est rare qu’on ne puisse pas découvrir des tonnes d’informations parfois très éclairantes sur l’impact d’un choix de consommation, ce qui nous aidera à mieux en sélectionner un par rapport à un autre!

Voyons un exemple de lecture de GES de la « consommation », avec un fruit tout près de nous, la pomme. Vendue au kilo, elle apparaît dans toute sa simplicité. Pourtant, déjà, elle aura nécessité de la terre, des engrais, de l’eau et, dans certains cas, quantité d’autres matières dont des pesticides et autres produits chimiques pour pouvoir pousser. Contre toutes attentes, la différence de quantités et d’impacts des matières utilisées pour produire une pomme écologique et une autre peut être considérable! Imaginons maintenant la matière nécessaire pour consommer une collation comme la compote de pomme sucrée, ou encore la salade de fruits exotiques! Sans grande magie, nous aurons ici détecté trois degrés potentiels de consommation en termes de GES utilisés : de petites lumières vertes, oranges ou rouges pour rappeler à la vigilance nos enquêteurs GES!