Je compense
Je m'engage

Carbone Scol’ERE : des élèves mobilisés malgré une année scolaire perturbée par la pandémie

Lévis, le 8 juin 2021. À l’aube de la fin de l’année scolaire 2020-2021, 340 classes de la 4e à la 6e année du primaire ont participé au programme positif et ludique Carbone Scol’ERE et ainsi appris les bases scientifiques sous-tendant les changements climatiques et les gaz à effet de serre.

Malgré une année mouvementée, c’est avec l’implication généreuse des enseignants, des agents et des organismes de formation accrédités ainsi que des milliers de jeunes issus des 17 régions administratives du Québec ont découvert et adopté avec leur famille de nouvelles habitudes de vie écoresponsables. Ces nouveaux petits gestes quotidiens ont généré une véritable et mesurable diminution des émissions de gaz à effet de serre des familles, élèves et enseignants participants. Les résultats provisoires de cette année indiquent qu’ils auront ainsi contribué à une réduction de plus de 4 millions de kilogrammes de CO2 équivalent. Pour illustrer cette donnée, imaginez les émissions d’une voiture qui ferait plus de 400 fois le tour de la Terre!

Un concept d’animation repensé

L’enjeu était audacieux. Les mesures sanitaires en place et les fermetures ponctuelles des écoles auraient pu freiner la participation à Carbone Scol’ERE cette année. Pour contrer ces difficultés, la Coop FA, instigatrice du projet, a revu son matériel pédagogique et a instauré de nouvelles méthodes d’animation par visio-conférence. Ces changements ont permis au programme d’être offert aux écoles de manière sécuritaire pour tous les participants.

Malgré l’incertitude de cette année, Carbone Scol’ERE a réussi à dépasser le nombre de classes inscrites de l’année 2019-2020 en étant maintenant offert partout au Québec grâce aux organismes de formation accrédités (OFA) et aux enseignants autonomes.

« Le programme Carbone Scol’ERE est très apprécié déjà en une seule année. Les jeunes sont reconnaissants d’apprendre autant de choses dans le plaisir alors que les professeurs sont très contents d’avoir quelqu’un apte à répondre aux multiples interrogations de leurs élèves. Pour nous, c’est très gratifiant de voir les jeunes développer leur esprit critique sur le sujet et proposer des solutions face aux différents enjeux. » affirme Élyse Tremblay du Conseil régional de l’environnement Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, un OFA nouvellement impliqué dans le projet.

Une réussite grâce à l’implication de tous

Une telle réussite en cette année mouvementée n’aurait pas été possible sans la collaboration et la grande capacité d’adaptation des enseignants, agents et OFA qui ont modifié leurs façons de faire pour que le programme puisse encore être offert aux élèves. Carbone Scol’ERE les remercie chaleureusement.

La grande flexibilité des méthodes d’animation a permis d’offrir le programme dans toutes les situations d’enseignement comme en témoigne cette enseignante qui en était à sa première participation : « Dans l'ensemble, je suis très satisfaite de cette première expérience. Si ma classe avait basculé en enseignement virtuel, j'aurais pu facilement poursuivre mon enseignement des sciences grâce au matériel. »