Site web version bêta: [email protected] au besoin

  • Pays (FR/QC)
  • Démarche écoresponsable

    Pourquoi adopter une démarche écoresponsable?

    Publier le 29 mars 2022
    par Charles-Hugo Maziade

    Partager

    L’impact environnemental de notre mode de vie actuel s’intensifie jour après jour. Les conditions climatiques extrêmes frappent toute la planète et l’épuisement des ressources naturelles menace la vie de millions d’habitants et d’espèces. La notion du développement durable n’est plus réservée aux gouvernements ou aux entreprises, chaque individu et chaque collectivité sont aussi appelés à adopter des pratiques écoresponsables dans le cadre d’une démarche environnementale. 

    Qu’est-ce que l’écoresponsabilité?

    L’écoresponsabilité regroupe un ensemble de comportements et d’activités qui visent à limiter la consommation des ressources naturelles et à réduire l’émission des gaz à effet de serre. Cette approche écologique consiste à intégrer les enjeux du développement durable dans toutes les échelles de la société.

    L’écoresponsabilité consiste à repenser la consommation des ménages (aliments, chauffage, électricité, etc.), les transports, l’industrie, les mouvements de sensibilisation ainsi que les décisions politiques.

    Comment calculer son empreinte carbone?

    Pourquoi est-il important d’adopter une démarche écoresponsable?

    La démarche écoresponsable est incontournable pour lutter contre le réchauffement climatique et assurer une vie prospère autant pour notre société que pour les générations futures. 

    La réduction des gaz à effet de serre

    La réduction des émissions des GES est l’une des priorités du parcours écoresponsable. La concentration de ces gaz polluants tels que le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d’azote (N2O) dans l’atmosphère favorise l’absorption du rayonnement infrarouge causant ainsi l’effet de serre et le réchauffement climatique.

    Ce phénomène météorologique ne cesse pas de provoquer des bouleversements climatiques aigus dans toutes les régions de la Terre:

    • Sécheresse intense et désertification;
    • Incendies;
    • Cyclones et inondations;
    • Fonte de glaciers et submersion des littoraux;
    • Etc.

    Les émissions de GES ne sont pas seulement imputées à l’industrie et aux moyens de transport, le bâtiment, l’agriculture et notamment l’élevage sont aussi des secteurs polluants. En 2018, les émissions totales de GES au Québec ont atteint 80,6 Mt de CO2 eq, soit 9,6 t par habitant et 11,1 % des émissions canadiennes. La répartition de la production de GES au Québec est comme suit:

    • 44,8% des émissions sont dues aux transports dont 79,6% sont générées par le transport routier, soit plus de l’un tiers des émissions totales;
    • 30% des émissions sont produites par l’industrie et réparties entre les procédés industriels, et la combustion de l’énergie;
    • 10,1% et 9,6% des émissions proviennent respectivement du secteur résidentiel, commercial et institutionnel et du secteur agricole (source).

    La réduction du bilan carbone de toutes ces activités nécessite la minimisation de la combustion des énergies fossiles (le pétrole, le charbon et le gaz) au profit de l’exploitation des énergies vertes et renouvelables.

    L’économie de l’eau

    La démarche écoresponsable vise à réduire la consommation de l’eau ainsi que la contamination des sources aquatiques par les déchets industriels et résidentiels. Plusieurs régions dans le monde souffrent de stress hydrique. Le programme écoresponsable doit être global et tenir compte de l’impact de la pollution générée par les pays développés sur les pays en développement qui sont plus vulnérables au changement climatique. 

    Par exemple, dans le cadre de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable (SQEEP), les appareils de climatisation industriels et commerciaux utilisant l’eau potable de la ville ont été strictement interdits à Montréal et dans d’autres villes du Québec à partir de 2018. Il est également important de réduire la consommation des produits gourmands en eau, tels que la viande bovine (+1500 L /1 kg) et le coton (2700 L / 1 T-shirt)!

    Préserver l’environnement

    La protection de l’environnement et du patrimoine écologique passe par l’adoption de bons gestes qui limitent la pollution et maintiennent l’équilibre de l’écosystème.

    Le sol

    La protection du sol contre la pollution due principalement à l’enfouissement de déchets, aux pesticides et aux herbicides permet d’éviter la contamination des plantes, des cultures, ainsi que les eaux souterraines. Par exemple, en Chine 16% de l’ensemble des sols sont pollués et aux États-Unis environ 1300 sites figurent dans la liste des endroits pollués.

    L’air

    L’émission excessive des gaz polluants (particules fines, ozone dioxyde de soufre, monoxyde de carbone, etc.) provoque des problèmes sanitaires multiples aux habitants notamment chez les personnes vulnérables (personnes âgées, personnes atteintes de maladies chroniques, enfants, etc.):

    • Maladies chroniques des poumons telles que la bronchite chronique;
    • Maladies cardiovasculaires;
    • Cancer de poumons;
    • Etc.

    Les principales sources de pollution de l’air sont:

    • Les véhicules à carburant;
    • Les procédés industriels;
    • Le chauffage (bois et énergies fossiles).

    L’écosystème

    L’approche écologique permet également de préserver la faune et la flore contre les dangers d’extinction et de déforestation. En fait, le déséquilibre climatique engendre des conséquences désastreuses pour la biodiversité:

    • Disparition de la chaîne alimentaire;
    • Détérioration de l’habitat naturel;
    • Mutation dans le mode de vie;
    • L’ours polaire, le renard polaire, le manchot Adélie, le phoque annelé et les tortues de mer sont des exemples d’espèces affectées par le réchauffement climatique.

    L’économie circulaire

    L’économie circulaire est un allié indispensable dans la démarche écologique. Cette approche consiste à:

    • Réduire la consommation à la source;
    • Recycler et réutiliser les matières résiduelles;
    • Valoriser les déchets.

    Contrairement à l’économie linéaire, l’économie circulaire permet d’éviter les émissions de GES dues à une nouvelle chaîne de production (extraction de la matière première, transformation, fabrication, transport et commercialisation). La gestion de déchets de manière écoresponsable permet aussi de:

    • Minimiser l’impact de déchets non biodégradables comme le plastique;
    • Produire de l’énergie;
    • Transformer les déchets organiques en compost.

    Les partisans de l’économie circulaire incitent les consommateurs à éliminer le gaspillage des ressources. Par exemple, près de deux tiers de nos aliments jetés auraient pu être consommés selon Le Conseil National Zéro Déchet. Au Québec, l’indice de circularité est encore faible (3,5%). Il faut donc fournir plus d’efforts pour promouvoir l’économie circulaire et la consommation responsable.

    Qu’est-ce que le zéro déchet?

    La certification écoresponsable

    La certification écoresponsable s’inscrit dans la démarche écologique des organisations. Reconnue par le gouvernement et par des institutions internationales, la certification écoresponsable prouve l’engagement d’une entreprise dans la mise en place d’actions contribuant à la réduction des déchets et des émissions de GES:

    • Respecter un taux prédéfini d’utilisation des énergies fossiles;
    • Utiliser des énergies renouvelables telles que l’énergie électrique produite par les panneaux solaires;
    • Déployer de nouvelles technologies plus écoresponsables tout au long de la chaîne de production;
    • Utiliser des matériaux biodégradables pour les emballages;
    • Éviter les pesticides et les herbicides toxiques pour les entreprises agricoles;
    • Respecter le bien-être des animaux d’élevage;
    • Réduire les déchets et utiliser des matériaux recyclés;
    • Participer à des programmes écoresponsables.

    Au Québec, on peut trouver plusieurs écoétiquettes qui renseignent sur l’aspect environnemental d’une marque, entre autres:

    • Agriculture biologique (AB): un produit alimentaire contient au moins 95% d’ingrédients d’origine biologique;
    • Better Cotton Initiative (BCI): la fibre de coton est issue d’une production durable;
    • Energy Star: produits écoénergétiques et moins polluants;
    • Ecocert: certification dans le domaine de l’agriculture biologique, des systèmes de gestion environnementale et des émissions de GES;
    • Greenguard: produits à faible niveau d’émissions chimiques (composés organiques volatils et particules).

    Au-delà des avantages écologiques, l’obtention des certifications écoresponsables aide les entrepreneurs à:

    • Acquérir des clients soucieux du développement durable;
    • Conquérir de nouveaux marchés exigeants en matière d’écoresponsabilité;
    • Assurer la pérennité de l’entreprise;
    • Recruter des talents qui préfèrent évoluer dans une entreprise respectueuse de l’environnement.

    12 conseils pour entreprendre une démarche écoresponsable

    S’engager dans une démarche écoresponsable est à la portée de tous les citoyens. Voici quelques conseils afin de vous aider à devenir plus écoresponsable: 

    1. Privilégiez la consommation de produits locaux;
    2. Évitez l’utilisation de produits à usage unique;
    3. Achetez des produits issus de matières recyclées;
    4. Favorisez l’achat de produits en vrac ou peu emballés;
    5. Optez pour des produits écologiques et labellisés, même si ça coûte plus cher, c’est un vrai investissement pour les générations futures;
    6. Utilisez un système de chauffage moins polluant (chauffage géothermique, par exemple);
    7. Économisez l’utilisation des appareils électroniques, ne mettez pas la machine à laver ou le lave-vaisselle en fonction pour des quantités inférieures à leur capacité;
    8. Faites l’entretien nécessaire de votre toiture et de votre bâtiment pour éliminer les fuites énergivores;
    9. Privilégiez la marche, le vélo ou la trottinette pour les courses à courte distance;
    10. Privilégiez le train au lieu de l’avion pour les longues distances;
    11. Privilégiez le transport commun ou le covoiturage pour les déplacements quotidiens;
    12. Adoptez un régime alimentaire écoresponsable en réduisant la consommation de produits animaliers.

    Rejoindre le projet Carbone Scol’ERE

    Vous pouvez également participer à des programmes de sensibilisation pour populariser les pratiques écoresponsables dans la société. Dans ce cadre, vous pouvez acheter des crédits carbone qui servent à compenser votre empreinte carbone à travers des programmes éducatifs offerts aux élèves des écoles primaires au Québec. 

    Autres nouvelles

    Balado Carbone Scol’ERE

    Le 31 mai dernier, le prélancement exclusif du balado Carbone Scol’ERE a eu lieu en compagnie des élèves de la classe de l’école de l’Odyssée. Lors de cette grande première, les jeunes ont pu assister au dévoilement du logo, écouter en avant-première les épisodes, et participer à une séance photo avec les jeunes vedettes. Dans…

    Partenaires Éco-Bronze: Vers un Avenir Durable

    Dans le monde actuel, les partenariats solides sont essentiels pour faire avancer les objectifs communs. Chez Coop FA, nous avons la chance de collaborer avec des entreprises remarquables qui partagent notre engagement envers notre mission : développer et promouvoir des solutions novatrices favorisant des actions éco-responsables, contribuant ainsi à une société durable. Aujourd’hui, nous voulons…

    Partenaires Éco-Argent: Soutien Crucial pour Carbone Scol’ERE

    Nous sommes profondément reconnaissants envers chacun de nos partenaires, dont le soutien est essentiel pour Carbone Scol’ERE. En unissant nos efforts, nous transformons les défis climatiques en occasions d’apprentissage, inspirant ainsi les jeunes à adopter des modes de vie durables. Nos partenaires de confiance sont des acteurs clés du changement, contribuant activement à créer un…

    Partenaires Éco-Bronze OFA’S : Construire un Avenir Vert

    D’un bout à l’autre du Québec, notre programme Carbone Scol’ERE s’anime grâce à l’implication passionnée de nos organismes de formation accrédités (OFA). Ces OFA’s sont les piliers de notre action, propulsant notre mission d’éducation environnementale au cœur des communautés québécoises.  Mais l’ampleur de notre impact ne serait pas possible sans les partenaires régionaux qui soutiennent…

    Je compense

    Acheter un crédit carbone éducatif de Carbone Scol’ERE

    Je compense mes émissions

    Inscrire ma classe

    J'inscris ma classe au programme éducatif Carbone Scol'ERE

    Inscription